Jenny et le Gloryhole – Partie 1

Jenny et le Gloryhole – Partie 1

Ma femme et moi formons un couple prêt à essayer de nouvelles choses pour pimenter notre quotidien. Comme j’étais sa ‘’première fois’’, et elle la mienne, notre expérience sexuelle a eu, assez rapidement, besoin d’être enrichie par de nouvelles expériences. Etant soldat américain, j’ai passé la première année de mariage en Irak, ce qui l’a encouragé, un peu sur un coup de tête, à acheter des DVD et des magazines porno pour me les envoyer, partageant, ainsi, avec moi certains de ses fantasmes. Cependant, ce qui m’a vraiment surpris c’est que les pochettes des films étaient presque toujours ouvertes. Quand je lui ai demandé quelques explications, elle m’a dit qu’elle voulait les regarder en premier pour me dire quelles scènes l’ont le plus excité.

Après douze années de vie de couple, notre envie insatiable de sexualité n’a, heureusement, pas disparu. Pendant toutes ses années, nous avons essayé de nouveaux jouets (sextoys), de nouvelles positions et différents jeux coquins, mais nous n’avons jamais osé laisser entrer d’autres personnes dans notre cocon. Bien sûr, nous en avons parlé, mais il n’y jamais eu aucune suite sérieuse.

Ma femme Jenny fait environ 1m65, 55 Kg, avec de longs cheveux blonds et une poitrine de 85D (parfaitement naturelle). En ce qui me concerne, je fais 1m95 et un peu plus de 100 Kg. Mon corps n’est pas, certes, parfaitement taillé ou bien musclé, mais je suis toujours en bonne forme.

Un soir, en faisant un tour dans notre nouveau quartier militaire, on est tombé sur un Sexshop. Jenny, se sentant un peu aventureuse, m’a suggéré d’y entrer. Sans grande hésitation, j’ai accepté. La première chose que je voyais était que, non seulement, il y avait une énorme collection de films porno (avec tous les genres de fétichisme que vous pourrez imaginer), mais on avait, également, accès à un jeu d’arcade adulte.

«Nous devrions aller essayer ça», me murmura Jenny. Nous avions déjà vu ce genre de jeux dans d’autres magasins, mais nous n’avons jamais eu l’envie d’en faire l’usage.

Croyant qu’elle bluffait, je lui ai dit : « Bien sûr, laisses-moi voir comment ça fonctionne. »

Je me suis, ensuite, dirigé vers le comptoir pour avoir plus d’infos.

« Comment puis-je vous aider ? » me demanda la charmante hôtesse avec une voix suave.

« C’est combien la séance de jeu ? Ma femme et moi sommes intéressés. »

« Eh bien, euh, ce n’est pas vraiment un jeu de couples, » balbutia-elle. «Ils ont tous des gloryholes, » me murmura-t-elle.

« Qu’est-ce que c’est? », lui demanda Jenny innocemment.

«Eh bien voilà, il y a un trou dans la paroi de la cabine, l’homme passe sa bite à travers et une fille mystère le suce de l’autre côté, » explique l’hôtesse.

« Et comment une fille peut-elle décrocher ce job ? » demanda ma femme. Cela m’a étonné et excité !

« Eh bien, nous envoyons une fille qui est intéressée dans la cabine du milieu, et quand un client entre dans l’autre cabine et place son pénis dans le trou, nous regardons sa performance. Si elle le fait bien, nous l’engageons. »

« Puis-je passer ce test ? Pendant que mon mari me regarde ? Je sais à quel point cela l’exciterait s’il me regarde en train de sucer un autre mec » dit Jenny.

« Eh bien, euh, s’il est d’accord, pourquoi pas » balbutia-elle en me regardant.

Haussant les épaules, j’ai simplement dit que je n’avais pas trop de problème avec ça. Jenny savait que j’ai toujours voulu la voir en action avec un autre gars et elle a, enfin, trouvé la meilleure opportunité pour tenter l’aventure.

« Eh bien, je suppose que le client a toujours raison ! Nous allons juste vous placer dans la cabine et attendre un prétendant. Par ailleurs, je suis Roxanne, mais vous pouvez m’appeler Roxy. »

Roxy nous a conduits, alors, dans la salle arrière du magasin et nous a emmenés à la cabine où travaillent les filles. Là-bas, elle nous a donné les règles du jeu.

Jenny et le Gloryhole – Partie 1

« OK, donc quand un homme arrive, il peut avoir besoin d’échanger quelques mots avant et même demander de vous toucher à travers le trou. S’il le fait, c’est très bien, mais vous avez le droit de dire non. Sachez, aussi, qu’il peut toucher vos seins ou caresser votre chatte. Lorsque vous serez prête pour faire ça, il suffit de passer votre main à travers le trou et de lui faire signe avec votre index pour l’inviter à vous toucher. Après l’éjaculation, appuyez sur la pointe de sa bite et il sortira. S’il ne le fait pas, vous pouvez appuyer sur le buzzer sur le mur et notre videur l’escortera en dehors ».

« Ça a l’air d’être assez simple et clair ! », déclara Jenny. « Je ne veux plus attendre, let’s go ! »

En cabine, je voyais Jenny commencer à se déshabiller alors qu’elle attendait son premier client. « Dans le cas où il voudrait toucher de belles choses, » dit-elle en m’adressant un clin d’œil. Après avoir libéré ses énormes seins de son soutien-gorge, elle déboutonne son jean et l’enleva lentement. En enlevant son jean et sa culotte, je ne pouvais m’empêcher de remarquer qu’elle était toute mouillée.

« Excitée ? » demandais-je.

« Trop, apparemment !» me répondit-elle en regardant ses sous-vêtements.

De l’autre côté du mur, nous avons entendu la porte de la cabine se refermer, signe que l’aventure n’allait plus tarder à débuter.

A suivre…

Termes de recherches:

  • éjaculation faciale

Add your comment

Your email address will not be published.